Incarner l'un des Godwarriors et tentez d'arrêter la vengeance de la terrible déesse Hel.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiche Technique Virgo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agnishikha Shasvati Devy

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 30

MessageSujet: Fiche Technique Virgo   Mar 21 Juil - 15:02

Agnishikha Shasvati Devy - Alias Nâtarâja - Chevalier D'Or De La Vierge
(Incarnation De Shiva)



Fiche Technique


Nom : Nâtarâja
Rang : Chevalier D'Or
Signe : Vierge
Age : 27 ans
Né un : 9 Septembre
Taille : 180 cm
Poids : 52 kg
Groupe Sanguin : A+
Nationalité : Indienne
Relations : Eleusis, Athéna, Les Golds, Adonis.
Lieu d'entraînement : Sanctuaire (Grèce), Sanctuaire De Kuśināgar (Inde, Uttar Pradesh)

Descriptions :



Description Physique : Nâtarâja est donc une jeune femme originaire d'Inde, dans l'état de l'Uttar Pradesh. Elle mesure un bon 180 cm, pour un poids de 52 kg. Elle se démarque par sa longue chevelure couleur prune/aubergine. C'est une jeune fille qui a été abandonnée à la naissance, à la porte d'un orphelinat. Ce même orphelinat a fermé quelques années après suite à des scandales en tous genres. Les enfants se sont alors retrouvés à la rue, du jour au lendemain, vêtus salement, sans argent, ni autre moyen de subsistance, que leurs corps jeunes, amaigris, et décharnés. Nâtarâja a donc erré des semaines, des mois durant, le long du Gange, faisant l'aumône d'un morceau de pain, cherchant un moyen de se désaltérer, ce qui n'était guère évident, quand tout le monde, en Inde, n'avait pas accès à l'eau potable. Pour l'hygiène ? Comme beaucoup de ses compatriotes, elle ne pouvait compter que sur les eaux sales et polluées du Gange.  

Description Psychologique : Concernant ses spécificités psychologiques, Nâtarâja vit une situation tout à fait inhabituelle. Elle se trouve être l'hôte d'une divinité : Shiva. Garante de la puissance destructrice de ce dieu Hindou, Nâtarâja est passée par une phase d'acclimatation, avec un entraînement intense et sur mesure. La chose la plus difficile au cours de cet entraînement ? Maîtriser le pouvoir oculaire inhérent au pouvoir du dieu Shiva. Nâtarâja dut apprendre à maîtriser ce fantastique mais terrible pouvoir. Comment disposer de la vie de millions, de milliards d'innocents, en toute impunité ? Le pouvoir destructeur de Shiva était sans égal, car fermer les yeux signifiait la destruction de l'univers, alors que les ouvrir symbolisait sa re-création. Elle se devait, alors, de maintenir les yeux mi-clos, afin de préserver l'équilibre de toutes vies dans l'univers et son cosmos. Cette responsabilité forgea l'âme du chevalier de la Vierge, qui, consciente de cet immense pouvoir, déploya des trésors de patience, d'apprentissage, et de persévérance, car son objectif ultime était le suivant : Protéger la vie à tous prix. Peu lui importait de détenir un pouvoir capable de tout détruire. Elle n'était qu'une humaine, prisonnière, captive d'une fatalité qu'elle ne maîtrisait pas, un pur produit, jouet du destin. Son entraînement lui a permis de juguler ce fameux pouvoir hérité de Shiva, et elle est maintenant apte à fermer les yeux, si elle le désire.

De nature discrète, silencieuse, calme, pondérée, Nâtarâja est aussi contemplative, préférant l'immobilité et le calme, à la gesticulation insensée. Elle ne parle que s'il le faut, ne bouge que s'il le faut. Elle accorde beaucoup d'importance, aux actes justes et nécessaires. Le superflu ne l'intéresse pas. Froide dans un premier temps, elle n'hésitera pas à s'ouvrir davantage, si le guerrier qui lui fait face est valeureux, et force le respect. Elle aime la loyauté, la dévotion, et accorde beaucoup d'importance aux qualités humaines des gens avec qui elle est en contact régulier.



Signes particuliers : Nâtarâja est en mesure de communiquer avec l'âme des anciens chevaliers d'or de la Vierge. Cette faculté est difficile à mettre en place, car les générations se succèdent et les armures ne sont pas toujours régulièrement portées. L'esprit avec lequel elle est en mesure de mieux communiquer se trouve être Shaka, son prédécesseur, guide spirituel, avec qui elle converse régulièrement. La distance temporelle affaiblit la technique et le lien entre les nombreux porteurs de cette armure.

Talents spéciaux : Nâtarâja est centrée sur les pouvoirs de l'esprit. Elle maîtrise donc une panoplie de techniques allant dans ce sens : La Psychokinésie, la Télépathie, la Téléportation, de même que la Décorporation, à savoir la séparation du corps et de l'esprit. Son esprit peut alors se mouvoir indépendamment de son corps, dans l'espace environnant. Cette technique, somme toute assez particulière lui permet d'économiser son cosmos, et de se priver de tous ses sens, afin de de décupler la puissance de son cosmos, lorsqu'elle doit utiliser une attaque.

Nâtarâja maîtrise également la Bilocation, et peut donc apparaître à deux endroits simultanément. Elle prie et médite beaucoup. Elle passe le plus clair de son temps à prier pour le salut de tous les êtres, et à réciter des mantras, à la gloire de Shiva.   


But recherché : Garder un oeil sur Eleusis, qui est en passe de traverser une période difficile. Etant sa meilleure amie, elle se fait un devoir de le protéger, et de veiller sur lui. Ayant toujours cru que son frère était mort, elle a toujours cherché à combler ce manque, ce vide dans son coeur. Son but à venir, sera de lui faire retrouver la raison, et revenir dans le giron d'Athéna. Un deuxième but vient ponctuer sa vie de chevalier d'Athéna. Le rosaire créé par Asmita ayant été détruit, et ayant ramené Hadès & ses spectres à la vie, elle considère comme étant sa mission, de le recréer.

N'aime pas :Le bruit, Le manque de ferveur religieuse, Les gens qui abandonnent trop rapidement.
Techniques Offensives

Butsuda No Shimon :

Lorsqu'une attaque est dirigée vers Nâtarâja, celle ci peut décider d'activer son attaque un peu spéciale : Butsuda No Shimon. Cette technique a pour effet de permettre la substitution entre Nâtarâja & une illusion la représentant. Elle peut ainsi esquiver l'attaque lancée à son encontre, et riposter. La pièce est alors plongée dans une épaisse obscurité, dans laquelle il est impossible de voir. Progressivement, de la lumière apparaît, laissant une impression de flotter dans l'espace, et 4 portes géantes surgissent alors. Elles représentent les 4 portes du Bouddha : La Vieillesse, La Maladie, La Vie, La Mort.

L'adversaire de Nâtarâja doit alors choisir l'une de ces portes. Chacune des portes déclenche une action différente.

Rōmon : La porte de la Vieillesse, qui transforme le corps de la personne en vieillard. Le corps devient alors plus lourd, plus fragile. Les réflexes ne sont plus aussi aiguisés, la force et la vitesse amoindries.

Byōmon : La porte de la Maladie, qui provoque une maladie, ou une infection, et qui sera choisie et décrite par la personne à l'origine de ce sort.

Seimon : La porte de la Vie, ou de la Naissance, qui entraîne l'adversaire, sur un sentier infernal, où il devra accomplir une pénitence éternelle.

Shimon : La porte de la Mort, qui conduit inéluctablement à une mort certaine. Nâtarâja peut, si elle le souhaite, guider chaque personne vers tel ou tel type de mort.


Kâla Samhâran :  

Nâtarâja, dans la paume de sa main gauche, peut générer un feu destructeur nommé : Samhara. C'est le feu de la destruction, qui a la faculté de supprimer toutes traces de vies, brûlant même jusqu'au cosmos de l'ennemi. Selon le cosmos utilisé, cette attaque peut prendre une ampleur gigantesque, créant des torrents de feu sur son passage.


Kâlî Yuga :  

La lumière disparaît, cédant la place à l'obscurité, à une noirceur profonde et étouffante. L'ennemi se sent troublé, gêné, perturbé, perdant progressivement ses repères. L'armure d'or émet, alors, une lumière d'un éclat semblable à celui du soleil, perçant les ténèbres, laissant apparaître le chevalier de la Vierge. Une vision d'horreur s'impose, alors, à l'adversaire de Nâtarâja. Son cosmos prend la forme de Kâlî, déesse du temps, de la mort, de la délivrance, de la destruction et de la création. Armée de son cimeterre, tenant une tête décapitée dans sa main gauche, parée d'un grand collier de têtes de morts. Cette apparition inspire la peur, et paralyse celui qui s'apprête à connaître un funeste sort. Armée de son cimeterre teinté de sang, Kâlî se dirige vers l'ennemi de Nâtarâja, et lui coupe le corps en deux, ou lui tranche la tête sans autre cérémonie. Saisi par la terreur, l'ennemi ne remarque qu'après coup, si sa puissance est suffisante, qu'il s'agissait, en fait, d'une attaque de cosmos, doublée d'une puissante illusion.
   


Tenbu Hôrin :

Nâtarâja a hérité de certaines techniques de Shaka, son maître. Elle maîtrise, entre autres, le Tenbu Hôrin, qui consiste a plonger l'adversaire dans un univers totalement autre. L'adversaire se fait enfermer dans une dimension tapissée d'illustrations bouddhiques. Elle vise à priver l'adversaire de ses sens, ces derniers seront ôtés un par un, tour à tour, jusqu'à ce que celui ne soit guère plus qu'une prison de chairs et d'os. L'attaque prive initialement les adversaires de leurs cinq sens, mais elle a la faculté de s'en prendre à leur 6 ème sens, plus connu sous le nom d'esprit, ou encore d'intuition. Cette technique peut être utilisée sur plusieurs personnes à la fois.

Agami Karma :

Nâtarâja s'approche de son ennemi, et d'un simple contact, extrait une sphère translucide, semblable à du cristal. Cette sphère représente en fait l'Agami Karma de l'adversaire du chevalier de la Vierge. L'Agami Karma est la réserve de karma créée dans cette vie par un individu, réserve qui déterminera tout ou partie des conditions de renaissance de chaque être vivant. Nâtarâja s'empare donc de cette réserve de karma, et l'étudie, afin d'y voir les actes, paroles, pensées, de son adversaire. Rien ne lui échappe, ni le positif, ni le négatif. Au terme de cette "évaluation", le chevalier de la Vierge enferme son ennemi dans son propre esprit, et le force à revivre encore et encore, un événement négatif, qui a eu lieu au cours de sa vie. Pour s'échapper   de ce processus, la cible doit faire une profonde introspection, et trouver le moyen de surmonter et corriger l'erreur qui a été commise en ce temps.

La personne qui subit cette attaque devra procéder comme suit :

¤ Raconter un événement négatif, dont elle a été la cause.
¤ Détailler l'erreur qui a été commise lors de cet acte négatif.
¤ Revivre encore et encore, la même scène, et décrire les souffrances psychologiques endurées.
¤ Trouver le moyen de "réparer", et prendre sincèrement conscience de l'erreur commise, afin de faire amende honorable, pour être en mesure de briser le processus.
¤ Si vous avez réussi à suivre chacune de ces étapes, vous êtes alors en mesure de revenir à vous, et de reprendre vos esprits, avec quelques dommages psychologiques au passage.
   


Technique Défensive




Triloka : Svarga - Bhûmi - Pâtâla

Cette technique est donc la défense de Nâtarâja. Etant la réincarnation d'une divinité, dans son corps coule l'Ichôr de Shiva, son sang divin. Pour se protéger, le chevalier de la Vierge va donc créer une sorte de barrière invisible, qui s'activera, au moment désiré, afin d'ouvrir à cet endroit précisément, une faille hyper-dimensionnelle, menant aux différents royaumes des dieux. Cette faille, peut devenir aussi un point de relais, entre plusieurs mondes, ou dimensions.

En prononçant : "Svarga" ( Le Ciel ), et en utilisant le Mûdra associé, Nâtarâja peut dévier l'attaque dans les Cieux, dans l'espace, à n'importe quel endroit.

Mûdra associé : Abhaya Mûdra

¤¤


En prononçant : "Bhûmi" ( La Terre ), et en utilisant le Mûdra associé, Nâtarâja peut dévier l'attaque sur Terre, à n'importe quel endroit, de préférence, dans un endroit isolé, où aucun être vivant ne sera blessé.

Mûdra associé : Ahaya Varada Mûdra


¤¤


En prononçant : "Pâtâla" ( L'Enfer ), et en utilisant le Mûdra associé, Nâtarâja peut dévier l'attaque vers le sombre Royaume, l'Enfer, non pas celui d'Hadès, mais une dimension particulière, régie par les Dieux Hindous.

Mûdra associé : Katya Valambita Mûdra


 

Technique Ultime


Shiva Nâtarâja : Tandava  

Au moyen de son cosmos, Nâtarâja fait apparaître un tambour (Damaru) en forme de clepsydre, dans sa main droite. C'est sur le rythme effréné de ce Damaru, qu'elle entame une danse cosmique, exprimant sa colère : Tandava. Sa longue et épaisse chevelure se déploie sauvagement, tandis qu'elle accomplit cette fameuse danse. Chacun de ses pas a une signification profonde et particulière, et préside à la destruction de l'univers tout entier. Avant de pouvoir créer, il faut détruire, et c'est dans ce but, que Nâtarâja utilise cette technique, scellée car d'une puissance infernale. Le monde physique tel que le connaît l'adversaire disparaît. Les détails s'estompent, pour laisser place à l'immensité de l'univers, du cosmos. Des planètes apparaissent, de tous côtés, et semblent prêtes à exploser. Au terme de cette danse, les planètes, les galaxies explosent, dans un fracas assourdissant, pour laisser place au néant, prélude d'une re-création. Les débris frappent alors la cible de plein fouet.


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiche Technique Virgo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami
» Fiche Technique de Diego
» ♫ Fiche Technique ♫ ♪ Bara Emi ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Ragnarok :: Règlement :: Fiche de personnage-
Sauter vers: